Préserver une sérénité retrouvée

Canva person standing near body of water and bench

L’été permet de faire une pause. Certains en ont profité pour partir loin de l’environnement quotidien, se ressourcer sur les lieux de vacances, faire le tri dans les dossiers accumulés tout au long de l’année et faire le vide…

Votre capital d’énergie positive, et de sérénité a pu se régénérer.

« La sérénité est comme l'oiseau : si tu la laisses s'envoler tu auras du mal à la rattraper. » Alexandre Arnoux. 

Alors comment faire pour préserver cette sérénité et l’entretenir ?

Source intérieure ou source de l'environnement ?

Cette sérénité nous apporte un sentiment de calme et d’apaisement. Elle nous regonfle en énergie et nous permet d’être ouvert à la gestion des situations. Aucun agent perturbateur ne vient parasiter notre esprit ou plutôt nous les accueillons comme un événement anodin qui n’aura pas de prise sur notre énergie.

C’est l’histoire de deux hommes qui vivaient face à la mer.

L’un faisait face à une eau calme. Seule la brise du matin venait casser la douceur des vagues. L’homme vivait paisible. Les années passaient et il conservait sa jeunesse. Cet environnement le maintenait dans un apaisement constant.

L’autre faisait face à une mer agitée. Les vagues étaient saccadées, tranchantes et leur bruissement envahissait le calme de la plage. Durant les premières semaines, l’homme s’agitait, cherchant à trouver la place qui l’éclaboussait au minimum, celle où il ressentait moins le tranchant des vagues. Avec le temps, quelle que soit sa place, il observait le mouvement des vagues et faisait face à cet environnement avec apaisement.

Quelle personne voulons-nous être ? Celle qui tire sa sérénité de l’environnement ? Celle qui appréhende tous les environnements avec sérénité ?  

En effet, nous pouvons changer de lieu de vie, de travail pour être dans un environnement apaisant : mais cette environnement apaisant sera défini en fonction de ce qui est important pour nous (nos valeurs, notre personnalité, nos croyances aidantes…) L’environnement peut participer à un mieux-être, Nous l’apaisant pleinement en nous collant à notre sérénité intérieure.

Lâcher ce qui ne nous appartient pas

Faire face aux épreuves, vivre des expériences, être dans l’action permet de développer son capital d’énergie et de sérénité. Il s’agit d’un réel apprentissage pour faire émerger la sérénité de l’intérieur

“Laisse tomber ce que tu ne peux pas contrôler. La sérénité sera avec toi.” Auteur anonyme.

Lâchons prise sur les éléments qui ne nous appartiennent pas et mettons-nous en action sur ceux qui nous incombent, que nous pouvons modifier.

Alors comment lâcher prise sur ce qui ne nous incombe pas ?

- acceptons nos limites : dissocions notre part de responsabilité de celle des autres. Nous pourrons ainsi déterminer la zone sur laquelle nous avons l’influence et la zone sur laquelle nous sommes dans la contrainte.

- identifions nos peurs : certaines de nos actions sont déterminées par nos peurs. Nous agissons par peur de ne pas être aimé, par peur de ne pas être entendu, par peur d’être abandonné… Prendre conscience de la peur qui sous-entend nos actions nous permet de lâcher prise plus facilement sur ce qui ne dépend pas de nous.

- soyons ouverts à la vie : regardons la vie avec un regard neutre, en acceptant que les choses peuvent se dérouler différemment que comme nous l’avions envisagé.

- lâchons l’émotion liée à la situation. Cette émotion vous appartient et n’est pas forcément lié à cette situation. Elle peut être liée à une expérience vécue, à une croyance…

 

Agir sur ce qui nous appartient

Et dans notre zone d’influence, comment préserver notre sérénité de tous ces détails de la vie courante qui viennent la parasiter ?

Posons-nous cette question : Aujourd’hui, qu’est-ce qui pompe mon énergie et pèse dans mon esprit ?

Allez-y videz votre esprit et mettez à l’écrit ces 10 petits choses qui pèsent au quotidien.

  • Ces sujets vous coûtent : en quoi vous coûtent-ils ?
  • Ces sujets ne sont pas infranchissables : comment pouvez-vous agir dessus ?
  • Ces sujets sont sources d’énergie : quel bénéfice allez-vous tirer de l’accomplissement de cette action ?
  • Ces sujets feront partis des choses achevées : quand pouvez-vous les réaliser ? Quand l’avez-vous fait ?

Agir sur le parasitage de notre sérénité, c’est agir sur un élément de notre vie sur lequel il est possible d’avoir une action. Mettre son énergie dans quelque chose sur lequel nous n’avons pas d’impact est interminable, et puise votre énergie à la source.

 

 

Alors si vous deviez aujourd’hui jauger votre capital de sérénité sur une échelle de 1 à 10, à combien la noteriez-vous ? Reposez-vous cette même question dans un mois, que vous ayez réalisé cet exercice ou pas, vous verrez l’évolution de votre sérénité et pourrez en tirer les constats.

Ajouter un commentaire