Communiquer et être dans la relation à l'autre : les 8 conseils de LF Potentiel

La vie professionnelle est gorgée de temps de communication : entre collègues, avec notre manager, nos clients, nos partenaires... La relation à l’autre est partout. Ces relations peuvent être source d’énergie, de plaisir et dans un même temps elles peuvent nous submerger, nous parasiter, voir nous paralyser.

LF potentiel vous livre 8 conseils pour vous sentir mieux lorsque vous communiquez et êtes dans la relation à l’autre.

1) Soyez au clair avec les principes de la communication.

Vous pourrez ainsi identifier les différents objets dans votre échange : vous, votre interlocuteur, et la relation entre vous. Tous jouent un rôle dans la communication. Chacun arrive avec son histoire, ses attentes, son vécu et tous ces paramètres vont se rencontrer dans la communication. En étant attentif(ve) à l’autre dans ce qu’il est et dans sa différence, tout en maintenant votre identité, vouspourrez replacer le message dans le contexte de la relation, apporter une compréhension et prendre du recul.

2) Agissez en tant que coauteur dans la conversation.

Vous êtes coresponsable dans la relation : 50% de la communication vous appartient. En effet, dites-vous : « Je suis responsable de la manière dont j’exprime le message et je suis responsable de la manière dont je vais recevoir le message transmis par mon interlocuteur » Votre part se limite à vos actions, votre ressenti et votre réaction. Vous n’avez donc pas de part dans la manière dont l’autre va émettre et recevoir le message.

3) Acceptez d’être en phase avec votre discours.

Votre corps et le contour de votre voix (la tonalité, le rythme…) parlent. Ils s’associent au contenu de votre discours. Toutes ces informations vont être transmises à votre interlocuteur. Aussi, lorsque ces éléments sont en phase, votre discours a de la force. Au contraire, si vous dites « oui » mais que votre tête dit « non », vous n’êtes pas au clair, votre interlocuteur perçoit ces messages contraires.

4) Osez être dans la confrontation.

Se confronter ne veut pas obligatoirement dire être dans l’opposition. L’opposition vise à diminuer l’autre et à l’affaiblir. Cherchez plutôt à expliciter votre positionnement. Rendre plus clair ce dernier vous permettra d’aller vers une relation équilibrée, dans la rencontre des différences, et non dans une relation dominant/dominé.

5) Utilisez le « je ».

En vous exprimant avec le « je », vous faites part de votre positionnement, votre ressenti, votre désir. Cela vous permettra de respecter le fonctionnement de l’autre et sa zone de tolérance. Préférez « Je ne comprends par les raisons pour lesquelles il y a des erreurs. J’ai l’impression que mes conseils ne servent à rien » à « Tu devrais écouter mes recommandations, tu ferais beaucoup moins d’erreurs » Ne confondez pas ainsi vos attentes, vos ressentis, votre histoire et ceux des autres !

6) Soyez à l’écoute de l’autre.

Ne lui coupez pas la parole et intéressez-vous réellement à son discours. Une écoute centrée sur l’autre permet de dissocier ainsi la personne (son vécu et son histoire), du sujet abordé dans la conversation et de la relation. Laissez-lui la place de s’exprimer en privilégiant notamment le non jugement et les questions ouvertes (plutôt que les questions déjà orientées) afin de recevoir son discours et sa vérité. Vous pourrez ainsi plus facilement vous positionner.

7) Fixez des limites.

Il s’agit d’oser dire non, quand cela est nécessaire, en sortant des réactions spontanées (qui peuvent vous protéger) telles que la fuite, l’agressivité. Rappelez-vous cette maxime de Jacques Salomé. « Une personne qui sait dire non avec tact et fermeté est davantage respectée que celle qui acquiesce toujours aux propos des autres ». Vous gagnerez en respect de vous-même et en respect dans la relation à l’autre. La relation pourra ainsi se rééquilibrer.

8) Déchargez-vous en utilisant la poubelle relationnelle

Visualisez une poubelle relationnelle (une forme, des couleurs, un lieu, un objet…) qui va recevoir tous vos ressentis négatifs qui vous polluent. Après un échange ou une situation désagréable, prenez du recul, identifiez les attitudes et les comportements des autres que vous ne pouvez malheureusement pas changer, et mettez-les dans cette poubelle. L’idée est de ne pas accumuler ces tensions et de ne pas être « le dépositoire » de tout ce qui ne va pas chez les autres, qu’ils ont tendance à expulser et à déposer sur leur entourage. Si, vous, vous êtes dans le changement, ceux qui vous entourent ne le sont pas nécessairement et peuvent volontairement ou involontairement vous laisser des traces. En utilisant cette poubelle relationnelle, vous pourrez ainsi vous libérer de ce qui ne vous appartient pas.

Allez vers ce changement en nourrissant au quotidien votre communication et votre relation par votre attitude. Exercez-vous, et appréciez les premiers bénéfices. Vous identifierez peut-être des premiers freins.

Si vous avez besoin d’un conseil, d’un accompagnement, LF Potentiel sera disponible pour vous écouter et vous proposer des outils complémentaires.

Source : L’un des socles de ma pratique :

Jacques Salomé, La méthode Espère : une méthode pour mieux communiquer

Ajouter un commentaire